Panneau solaire au sol | Guide Complet pour les particuliers

Publié le
11 minutes de lecture

L’installation au sol de panneaux solaires peut s’avérer une alternative pour celles et ceux qui ne pourraient pas le faire sur toiture.

Je réponds à toutes ces questions et bien plus dans ce guide.

Découvrez le kit solaire plug & play DualSun

🏠 Panneau garanti jusqu’à 30 ans

👨‍🔧 Simple et rapide à brancher

🔎 Certifié bas-carbone et recyclable à 95%

 

★★★★★ 4,6 / 5 – 554 avis Trustpilot

Pourquoi installer des panneaux solaires au sol ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles l’installation de panneaux solaires au sol est populaire.

Voici les raisons les plus fréquentes :  

  • L’orientation de votre toiture n’est pas optimale 
  • La surface exploitable n’est pas suffisante pour installer assez de panneaux solaires (présence de cheminée, vélux, extracteur de chaudière, etc.) 
  • La couverture de votre toiture est incompatible avec la pose de panneaux solaires en surimposition
  • Vous ne souhaitez pas installer de panneaux solaires sur votre toit pour des raisons esthétiques
  • Vous souhaitez valoriser un terrain inutilisé
  • Vous êtes un adepte du bricolage et souhaitez installer vous-même vos panneaux solaires

Vous vous reconnaissez parmi l’un de ces cas de figure ? 

Alors la suite de cet article devrait vous plaire.

Fonctionnement des panneaux solaires au sol

C’est très simple : le fonctionnement est identique à celui des panneaux solaires sur toiture !

Les panneaux solaires sont composés de cellules photovoltaïques sur leur face avant.

Ces cellules réagissent à la lumière du soleil et la transforment en courant électrique continu.

Une fois converti en courant alternatif par un onduleur solaire (ou des micro-onduleurs), ce courant peut alimenter votre maison.

On estime qu’entre 20 et 25 % de la lumière est convertie en électricité. Le reste est transformé en chaleur et “perdu”.

Si vous optez pour des panneaux solaires hybrides au sol, le rayonnement transformé en chaleur sert à produire de l’eau chaude sanitaire ou du chauffage.

Cette fois, on estime que jusqu’à 80 % du rayonnement solaire reçu par le panneau est transformé en énergie électrique et thermique.

Panneau solaire au sol : Autoconsommation ou vente totale ?

Pas de vente d’électricité

C’est une particularité ici : les installations solaires au sol des particuliers ne sont pas éligibles à l’obligation d’achat. 

Autrement dit, vous ne pouvez pas opter : 

Seules les très grandes installations au sol peuvent prétendre à l’obligation d’achat via un mécanisme complexe d’appel d’offres.

Autoconsommation totale avec batterie

Du coup avec une pose au sol, l’intégralité de l’électricité produite est consommée sur place ou stockée.

Pour être plus précis : 

  • Soit vous produisez moins d’électricité que votre maison n’en consomme : 100 % de l’électricité est donc utilisée par votre maison. C’est le cas le matin ou en fin d’après-midi lors des pics de consommation.
  • Soit vous produisez plus d’électricité que votre maison n’en consomme : le surplus est stocké dans une batterie solaire. Votre maison va ensuite consommer en priorité l’électricité stockée.

L’avantage de cette solution, c’est que vous êtes complètement indépendant.

Elle convient donc particulièrement aux sites isolés non raccordés au réseau et avec une petite consommation d’énergie.

Le problème, c’est qu’elle est très complexe à mettre en place techniquement et coûteuse

Elle nécessite par ailleurs un changement radical dans vos habitudes de consommation d’énergie.

Tout le monde ne peut donc pas se le permettre.

Autoconsommation avec injection gratuite

Dans ce cas, votre installation est raccordée au réseau public (géré par Enedis ou une ELD).

De la même manière, votre électricité est autoconsommée par votre maison si la production des panneaux solaires est inférieure à votre consommation.

Si elle est supérieure, alors le surplus (la partie non autoconsommée) est injectée gratuitement sur le réseau.

Notez qu’il est aussi possible d’ajouter une ou plusieurs batteries de stockage physiques pour limiter la quantité d’électricité “perdue”.

Voire opter pour une batterie virtuelle.

Supports des panneaux solaires au sol

Les différents types de supports pour panneau solaire au sol 

Sachez qu’il existe deux moyens d’ancrer les panneaux solaires au sol : 

  1. Sur un châssis 
  2. Sur des bacs lestés en béton ou avec du sable/des graviers

Bac en plastique : simple et rapide à installer

C’est on ne peut plus simple : les panneaux solaires sont vissés à des bacs en plastique, posés à même le sol.

Les bacs en plastique étant creux, vous pouvez les lester avec du sable, des graviers, de l’eau, etc.

L’avantage de cette solution, c’est sa simplicité : elle ne requiert pas plus d’une personne pour sa mise en place et ne nécessite presque aucun outillage spécifique.

En plus les câbles ne sont pas apparents.

Par contre, vous ne choisissez pas l’inclinaison du panneau puisque le bac est par défaut incliné entre 15 et 20° pour éviter la trop grande prise au vent.

Par ailleurs, veillez à ce que la végétation alentour ne projette aucune ombre sur le panneau solaire, à toute heure de la journée, toute l’année.

Enfin, l’emprise au sol est assez importante compte tenu de l’orientation paysage des panneaux solaires.

Fixation sur équerres : 

Deux équerres posées au sol sont reliées par des rails sur lesquels on pose les panneaux solaires en mode portrait.

Le lestage est accroché à un profilé entre les deux équerres.

L’angle des équerres permet une inclinaison des panneaux à 30° : c’est l’angle optimal.

Attention : les câbles sont apparents.

Support GSE : 

Il s’agit de rails métalliques montés sur des bacs en métal posés à même le sol.

Les panneaux solaires sont vissés aux rails en mode portrait, ce qui limite l’emprise au sol.

Chaque bac GSE peut supporter 2 panneaux solaires.

Les bacs en métal doivent être lestés, tout comme les bacs en plastique.

Le principal avantage, c’est que vous pouvez régler l’inclinaison et l'orientation des panneaux solaires (portrait ou paysage). 

Enfin, ils sont surélevés à moins de 1,80 mètres de hauteur, ce qui, comme nous allons le voir, va simplifier les démarches administratives.

Les câblages sont apparents à l’arrière des panneaux solaires.

Peut-on fabriquer son support pour panneau solaire au sol ?

Oui, il faut cependant être un très bon bricoleur et disposer d’outils semi-professionnels, notamment pour effectuer des soudures.

Avant de vous lancer, il est évidemment primordial de : 

  • Choisir les matériaux que vous allez utiliser : ils doivent être résistants pour durer longtemps et résister aux intempéries.
  • Dessiner/réaliser des plans pour ne pas avoir à vous y reprendre plusieurs fois.

L’avantage des supports fait-maison, c’est qu’ils vous reviennent moins cher que des supports achetés dans le commerce.

Par contre, il vous faut beaucoup de temps, et avoir de bonnes aptitudes en bricolage.

Faut-il choisir un support de panneau solaire au sol orientable ?

Le support orientable vous permet de choisir l’orientation et l’inclinaison de vos panneaux solaires.

L’orientation peut être manuelle, ou autonome via un tracker.

Disons-le de suite : la plupart des fixations de panneaux solaires au sol permettent uniquement de régler l’inclinaison, mais pas l’orientation.

Il existe bien certains supports de fixation orientables dans le commerce, mais sachez qu’ils sont onéreux et risquent d’impacter la rentabilité de votre projet solaire.

Kit solaire ou panneau à brancher ?

Vous souhaitez vous éviter les tracas d’un kit long et fastidieux à installer

Ou bien vous n’avez pas le budget nécessaire pour un kit complet de plusieurs kilowatt-crêtes ? 

Sachez qu’il existe une alternative : le kit plug & play.

Aussi appelé panneau solaire à brancher, ce dernier porte bien son nom.

Il s’agit d’un panneau solaire à brancher sur une prise.

Pour environ 750 € TTC, vous pouvez donc produire votre propre électricité, que vous habitiez en ville ou à la campagne.

Bon à savoir : en fonction de vos besoins, vous pouvez installer plusieurs panneaux solaires plug & play pour maximiser vos économies.

Découvrez le kit solaire plug & play DualSun

🏠 Panneau garanti jusqu’à 30 ans

👨‍🔧 Simple et rapide à brancher

🔎 Certifié bas-carbone et recyclable à 95%

 

★★★★★ 4,6 / 5 – 554 avis Trustpilot

Installer un panneau solaire au sol : les étapes

Étape 1 : Évaluation du Site

Avant de commencer l'installation, il est crucial de choisir le site parfait où les panneaux solaires seront installés. 

Assurez-vous que l'emplacement reçoit une quantité adéquate de lumière solaire tout au long de la journée. 

Des outils peuvent vous aider à déterminer l'irradiance solaire dans votre région.

Étape 2 : Choix des Panneaux Solaires et des Supports

Sélectionnez des panneaux solaires de haute qualité qui répondent à vos besoins énergétiques. 

Les supports au sol peuvent être constitués de structures fixes ou de trackers solaires qui suivent la course du soleil pour maximiser l'efficacité énergétique. 

Les trackers solaires peuvent être plus coûteux mais offrent un meilleur rendement, tandis que les structures fixes sont plus simples à installer et moins chères.

Étape 3 : Préparation du Site et Démarches

Dégagez le site de toute végétation et assurez-vous que la surface est plane. 

Les panneaux solaires au sol nécessitent un ancrage solide, alors assurez-vous que le sol est compact et stable. 

Vous devrez peut-être également obtenir les autorisations nécessaires des autorités locales et faire les démarches nécessaires pour l’éventuel raccordement au réseau (nous allons voir cela juste après).

Étape 4 : Installation des Supports

Installez les supports au sol en suivant les instructions du fabricant. 

Assurez-vous qu'ils sont solidement ancrés dans le sol. 

Si vous utilisez des trackers solaires, assurez-vous qu'ils sont correctement orientés pour maximiser l'exposition au soleil.

Étape 5 : Montage des Panneaux Solaires

Fixez les panneaux solaires sur les supports en suivant les instructions du fabricant

Assurez-vous que les panneaux soient correctement alignés et inclinés pour optimiser la capture de l'énergie solaire. 

Veillez à respecter les distances recommandées entre les supports de panneaux pour éviter qu’ils projettent un ombrage.

Étape 6 : Câblage et Connexions

Connectez les panneaux solaires entre eux en utilisant des câbles de qualité. 

Les câbles doivent être protégés contre les intempéries et installés de manière sécurisée. 

Connectez ensuite les panneaux au système de gestion de l'énergie, qui peut comprendre un onduleur et un système de stockage si nécessaire.

Étape 7 : Vérification et Entretien

Une fois l'installation terminée, vérifiez le fonctionnement du système en surveillant la production d'énergie grâce à une application de monitoring (celle de votre onduleur par exemple). 

Effectuez régulièrement des contrôles de routine pour détecter tout problème potentiel. 

Assurez-vous également de nettoyer les panneaux solaires régulièrement pour maintenir leur efficacité.

Panneau solaire au sol : pas d’aides 

Oui, vous avez bien lu.

Seuls les panneaux solaires installés sur toiture par un professionnel qualifié RGE sont éligibles.

Autrement dit, vous devez renoncer à la prime à l’autoconsommation ainsi que l’option d’achat.

Panneau solaire au sol : quelle réglementation ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas parce que les panneaux solaires sont posés au sol (et souvent sans faire appel à un professionnel) que vous êtes exempt de démarches !

Démarches d’urbanisme auprès de votre mairie

  1. Vous n’habitez pas en zone protégée : 

Si la puissance de votre installation est inférieure à 3 kWc et ne dépasse pas 1,80 mètres de hauteur, alors aucune démarche

Par contre, si la puissance est toujours inférieure à 3 kWc, mais que l’installation dépasse 1,80 mètres de hauteur, vous devez faire une déclaration préalable de travaux.

Enfin, si la puissance est comprise entre 3 et 250 kWc (peu importe la hauteur de l’installation), alors vous devez faire une déclaration préalable de travaux.

  1. Vous habitez en zone protégée : 

Si la puissance est inférieure à 3 kWc, peu importe la hauteur de l’installation, vous devez faire une déclaration préalable de travaux.

Si la puissance est comprise entre 3 et 250 kWc, peu importe la hauteur de l’installation, vous devez déposer un permis de construire.

Récapitulons : 

Zone protégéeHauteurPuissance-crêteDémarche à effectuer
Non< 1,80 m< 3 kWcPas de démarche
Non> 1,80 m< 3 kWcDéclaration préalable
NonPeu importe> 3 kWcDéclaration préalable
OuiPeu importe< 3 kWcDéclaration préalable
OuiPeu importe> 3 kWcPermis de construire

Vous suivez toujours ? 

Démarches pour le raccordement

Votre installation est raccordée au réseau, mais vous ne souhaitez pas injecter de surplus ? 

Alors vous devez signer une CACSI (Convention d'Autoconsommation Sans Injection) auprès d’Enedis.

Cela vaut aussi pour les panneaux solaires à brancher.

Si vous êtes raccordés au réseau mais que vous souhaitez injecter gratuitement votre surplus, alors vous devez faire une demande de raccordement auprès d’Enedis.

Pour en savoir plus sur cette démarche, lisez notre guide complet.

Installation solaire au sol : est-ce vraiment rentable ? 

Oui, cela peut s’avérer rentable. 

En effet, l’absence d’aides est compensée par le prix inférieur à une installation sur toiture, posée par un professionnel.

Attention toutefois : il est crucial de bien dimensionner votre centrale solaire pour répondre le mieux possible à vos besoins.

Eh oui, puisque vous ne pouvez pas vendre votre surplus, vous devez vous assurer que vous en produirez le moins possible.

Sans pour autant sous-dimensionner votre installation.

Bref, vous l’aurez compris, c’est un vrai jeu d’équilibriste… et un vrai métier.

Conclusion : avantages / inconvénients

Les panneaux solaires au sol présentent un certain nombre d’avantages.

C’est donc une solution intéressante si vous n’avez pas la possibilité d’installer des panneaux solaires sur votre toit.

Le kit solaire à brancher peut aussi se révéler très pertinent si vous n’avez pas les compétences ou la patience d’installer un kit au sol de plusieurs kilowatt-crêtes.

Allez, en guise de conclusion, je vous propose ce tableau récapitulatif des avantages et inconvénients des installations solaires au sol : 

InconvénientsAvantages
❌ Pas de prime à l’autoconsommation
❌ Pas de vente de l’électricité
❌ Pas très esthétiques
❌ Réservé aux bricoleurs avertis
✅ Prix intéressant
✅ Peu de démarches administratives
✅ Choix de l’inclinaison et de l’orientation
✅ Pas besoin de faire appel à un pro

Questions fréquentes (FAQ)

  • Puis-je faire poser mes panneaux solaires au sol par un professionnel ?

    Oui c’est possible ! Si vous souhaitez/devez installer des panneaux solaires au sol mais que vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, vous pouvez confier la pose à un professionnel.

    Toutefois, le coût de la main d’œuvre viendrait sérieusement impacter la rentabilité du projet, car vous ne serez toujours pas éligible aux aides de l’Etat.

    Par sécurité, je vous conseille d’opter pour un professionnel possédant la qualification RGE.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *