Panneaux solaires en autoconsommation branchés en triphasé : Comment ça marche ?

Publié le / Modifié le
8 minutes de lecture

Vous envisagez d’installer des panneaux solaires en autoconsommation, mais l’installation électrique de votre maison/bâtiment est en triphasé ? 

Bonne nouvelle : c’est possible.

Dans ce guide je vous explique tout ce que vous devez savoir sur l’installation, le raccordement et l’utilisation des panneaux photovoltaïques triphasés. 

Suivez-moi pour en savoir plus !

Le monophasé : l’installation électrique la plus courante en France

Le courant est dit monophasé lorsqu’il est distribué sur une seule phase.

Concrètement, cela veut dire que l’ensemble de vos appareils électriques sont reliés à un unique circuit électrique.

Retenez que c’est le type d’installation électrique le plus courant car il est parfaitement adapté aux besoins en électricité d’un foyer.

Si la puissance de votre compteur est inférieure ou égale à 12 kVA, il y a de très fortes chances que votre installation électrique soit monophasée.

Je vous explique un peu plus bas comment savoir en un coup d'œil si vous êtes en monophasé ou en triphasé.

Le triphasé : une solution adaptée à des contraintes spécifiques

pose de panneaux solaires reliés à une installation électrique triphasée

Si votre installation est en triphasé, cette fois vos appareils sont branchés sur 3 circuits distincts au lieu d’un seul.

Cela permet de répartir de manière égale la puissance sur les 3 phases, qui alimentent chacune une partie de votre maison.

Il faut savoir que le triphasé nécessite un abonnement EDF (ou tout autre fournisseur d’électricité) plus coûteux que le monophasé. 

Alors pourquoi choisir le triphasé ? 

Et bien voici les 4 raisons principales : 

Vous avez de gros besoins en électricité :  le triphasé vous permet d'atteindre une puissance maximale de 36 kVA, contre seulement 12 kVA en monophasé. Idéal pour les installations plus gourmandes en énergie (notamment pour des besoins professionnels) !

Limiter la déperdition liée à la distance : Si vous habitez à la campagne, le triphasé offre un avantage particulièrement pertinent : la réduction des déperditions.

En milieu rural, il y a souvent une grande distance entre le boîtier électrique et l'habitation. Lorsque l'électricité parcourt ces longues distances dans les câbles, elle engendre des pertes sous forme de chaleur en raison de l'effet Joule.

En utilisant trois câbles en triphasé, la quantité d'électricité circulant dans chacun d'eux est diminuée, permettant ainsi de limiter ces déperditions sur de longues distances.

Certains de vos consommateurs ne fonctionnent qu’en triphasé : cela peut être le cas pour certains appareils professionnels comme une perceuse ou une fraiseuse .

Le prix : Il peut être coûteux de changer d'une installation électrique triphasée à une installation monophasée, surtout pour les vieilles maisons. Par conséquent, pour des raisons économiques, il est parfois préférable de conserver une installation triphasée.

Attention ! Avec ce type d'installation, la répartition de la tension entre les 3 phases se fait de manière égale.

Il est donc primordial de faire attention à ce qu'il n’y ait pas de surconsommation sur l’une d’elle ! Sinon, votre installation risque de disjoncter.

Exemple avec une puissance de 18 kVA en triphasé : 6 kVA au rez-de-chaussée et pour chaque étage. Si le rez-de-chaussée réclame 7 kVA, c’est la coupure de courant assurée. Même si les autres phases restent inutilisées !

🌟 En résumé : Monophasé ou Triphasé ? 🌟

Le monophasé convient généralement à la majorité des logements. Toutefois, le triphasé, c'est pour vous si :

  • Vous avez du matériel fonctionnant exclusivement en triphasé (machines-outil, pompes à chaleur, pompes...).
  • Vous avez des besoins en électricité importants (jusqu'à 36 kVA pour une installation domestique triphasée).
  • Votre branchement dépasse 100 mètres entre le coffret Enedis et l'habitation (moins de chute de tension en triphasé).
  • ENEDIS ne peut pas faire une installation monophasée à coût raisonnable (cas des vieilles installations triphasées).

Comment savoir si mon installation est triphasée ou monophasée ?

compteur triphasé

C'est simple ! Jetez un œil à votre tableau électrique : si vous y trouvez trois ou quatre câbles, bingo ! Votre logement est raccordé en triphasé. 

En revanche, si vous n'apercevez que deux câbles (un noir ou rouge et un bleu), c'est que vous êtes raccordé au courant monophasé. 

Si vous avez un fil jaune et vert, pas d’inquiétude. C’est le câble de la prise de terre, qui assure votre sécurité en évacuant les éventuelles surtensions vers le sol.

Sur l’exemple ci-contre, vous voyez 4 câbles : les 3 phases numérotées 1, 2 et 3, ainsi que le neutre (N).

Raccordement triphasé de vos panneaux solaires

Que vous soyez en monophasé ou en triphasé, le fonctionnement du panneau solaire en lui-même reste identique.

Ce qui va changer, c'est le branchement et le raccordement de vos panneaux photovoltaïques.

Le raccordement de panneaux solaires sur une installation monophasée est assez simple. Il vous suffit de brancher l'onduleur, qui convertit le courant continu produit par les panneaux en courant alternatif, directement sur l'installation électrique existante. 

En ce qui concerne le raccordement à une installation triphasée, c’est un peu plus technique. Il existe deux solutions : 

Panneaux solaires raccordés à une installation triphasée : choisir un onduleur monophasé

Il est possible de raccorder une installation photovoltaïque monophasée sur un réseau triphasé à condition :

  • que la puissance de raccordement ne dépasse pas 12 kVA sur la phase choisie
  • et que le déséquilibre entre deux phases ne dépasse pas 6 kVA

Dans ce cas, la production ne sera répartie que sur une seule phase.

Cette option est souvent privilégiée par les particuliers car elle est économique et facile à installer

Cependant, elle n'est pas adaptée si votre maison a besoin de plus de puissance, car la production ne sera alors pas suffisante.

Important : une installation photovoltaïque de puissance supérieure à 6 kVA doit obligatoirement être raccordée en triphasé.

Panneaux solaires raccordés à une installation triphasée : choisir un onduleur triphasé

installation panneaux triphasés

Pour les maisons ayant une puissance de raccordement supérieure à 18 kVA, il est nécessaire de dimensionner l'onduleur en fonction de votre installation électrique.

Dans ce cas, il est recommandé d'utiliser un onduleur triphasé. 

Cette solution permet une répartition de la production sur les trois sous-circuits, ce qui assure une répartition équilibrée de la charge électrique. 

Cependant, l'installation d'un onduleur triphasé est plus coûteuse et plus complexe que celle d'un onduleur monophasé.

Les coûts d'une installation de panneaux solaires sur une installation triphasée

Après la lecture de cet article, vous envisagez d'installer des panneaux solaires sur votre réseau électrique triphasé ? Excellent choix ! 

Pour vous aider à évaluer le prix d’une telle solution, voici les éléments que vous devez prendre en compte : 

  • Le prix des panneaux solaires eux-mêmes : n'oubliez pas que c'est un investissement sur le long terme, donc misez sur la qualité pour des performances optimales.
  • Le prix de l’onduleur : tout dépendra du choix que vous ferez. Triphasé (plus cher) ou monophasé. Le tout est que cela soit cohérent avec votre utilisation.
  • Les frais d'installation, qui varient selon la complexité du raccordement et les travaux nécessaires. 

Si vous voulez une estimation de prix précise, utilisez notre simulateur accessible en cliquant ici. Il vous permettra notamment d’évaluer la rentabilité d’une telle installation.

A noter :  Il existe des aides pour vous aider à financer votre projet ! On vous en dit plus dans notre article sur les subventions

Schémas de câblage des compteurs selon le contrat de raccordement 

Installation solaire triphasée en autoconsommation avec vente du surplus

Dans le cas où votre installation électrique est en triphasé :

Dans le cas où votre installation électrique est en monophasé :

Installation solaire triphasée en vente totale

Dans le cas où votre installation électrique est en triphasé :

Dans le cas où votre installation électrique est en monophasé :

Autoconsommation solaire sur une installation triphasée : une source d'économies à long terme

En conclusion, bien que la mise en place de panneaux solaires en autoconsommation sur une installation triphasée puisse sembler complexe, c’est en réalité tout à fait réalisable avec les bons équipements et un professionnel pour réaliser les étapes délicates du raccordement et de l'onduleur. 

En vérifiant simplement la présence de trois ou quatre câbles dans votre tableau électrique et en choisissant l'installation adaptée à vos besoins, vous pourrez bénéficier d'une production solaire optimisée et d'une autoconsommation équilibrée. 

Alors, si vous avez un projet d'autoconsommation photovoltaïque sur une installation triphasée, n'hésitez pas à franchir le pas et à être accompagné par des professionnels compétents pour un résultat optimal !

Questions fréquentes (FAQ)

  • Puis-je faire de l’autoconsommation avec une installation en triphasé ?

    Oui, il est tout à fait possible de faire de l’autoconsommation avec une installation en triphasé. A noter que l’énergie produite par les panneaux solaires sera répartie sur les trois phases si vous utilisez un onduleur triphasé. Dans ce cas, si la consommation de la maison ne se fait que sur une seule phase à un instant donné, une partie de l’énergie produite sera injectée sur les deux autres phases. Il est donc important de bien dimensionner l’installation en fonction de la consommation réelle de la maison pour maximiser l’autoconsommation.

  • Puis-je faire de la revente de surplus avec mes panneaux solaires triphasés ?

    Oui, vous pouvez vendre le surplus d’énergie produit par vos panneaux solaires triphasés

  • Comment fonctionne l'autoconsommation triphasée si ma maison ne consomme que sur une phase à un instant donné ?

    En cas d’autoconsommation avec des panneaux solaires en triphasé, si votre maison ne consomme que sur une phase à un instant donné, environ 2/3 de la puissance des panneaux sera envoyée sur le réseau. Cependant, si vous avez un contrat de vente de surplus avec EDF OA, cette énergie peut être achetée par EDF OA. Il est donc important de bien vérifier les termes de votre contrat pour savoir comment la vente de surplus est gérée.

  • Quel onduleur pour du triphasé ?

    Si vous avez une installation électrique en triphasé et que vous souhaitez raccorder des panneaux solaires, vous pouvez choisir un onduleur monophasé d’une puissance maximale de 6 kVA. 

    Cependant, si votre maison a besoin de plus de puissance, il est recommandé d’utiliser un onduleur triphasé pour une répartition équilibrée de la production sur les trois sous-circuits. Bien que cette solution soit plus coûteuse et plus complexe à installer que l’onduleur monophasé, elle est nécessaire pour les maisons ayant une puissance de raccordement supérieure à 18 kVA.

DualSun

★★★★★ 4.8 / 5 - 923 avis Trustpilot

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *