Maprimerenov 2024 | Réussir votre rénovation énergétique

Publié le / Modifié le
19 minutes de lecture
vignette article de blog sur MaPrimeRénov'

En 2024, MaPrimeRénov’ évolue pour financer les travaux de rénovation énergétique des Français. 

Je ne vais pas vous mentir : toucher MaPrimeRénov’ ressemble un peu au parcours du combattant.

Pourtant, c’est une aide financière très intéressante, il serait donc dommage de s’en priver.

Grâce à ce guide, vous saurez exactement : 

  • Si vous êtes éligible
  • Combien vous pouvez toucher
  • Quelles sont les étapes à respecter
  • Les erreurs à éviter
  • Et bien plus.

C’est parti.

MaPrimeRénov’ en 2023 : c’est quoi ?

Maprimerenov gouv : ce que dit la loi

Maprimerenov est une aide financière mise en place le 1er janvier 2020 par l’État français.

Elle a pour but de soutenir les propriétaires dans leurs travaux de rénovation énergétique  tels que l'isolation ou le remplacement des systèmes de chauffage. 

Chaque travaux est aussi appelé “geste”. 

Le montant MaPrimeRénov’ est fixé par la loi selon le niveau de revenu de votre ménage.

Chaque niveau de revenus est exprimé par un code couleur (pas de panique, je vous explique tout un peu plus loin).

Elle remplace le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (abrégé CITE) ainsi que les aides Habiter Mieux Agilité et Habiter Mieux Sérénité de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). 

D’ailleurs, c’est l’Anah qui se charge de valider votre dossier et de vous verser l’aide !

Enfin, sachez que l’État vous permet aussi d’être conseillés et suivis par Mon Accompagnateur Rénov’.

Sa mission est de vous accompagner tout au long de votre projet de rénovation afin d’identifier les aides auxquelles vous êtes éligibles et faciliter les démarches pour en bénéficier. 

Cet accompagnement est gratuit pour les ménages aux revenus très modestes.

Bon à savoir : il arrive que certains professionnels parlent encore de Crédit d’impôt pour la transition énergétique. C’est une erreur, celui-ci n’existe plus depuis le 1er janvier 2020.

A qui s’adresse MaPrimeRénov’ ? 

Eh oui, pas simple de s’y retrouver car on lit un peu n’importe quoi sur internet.

Le dispositif MaPrimeRénov’ se décline actuellement en 3 volets : 

  1. MaPrimeRénov’ pour les propriétaires bailleurs ou occupants qui réalisent un ou plusieurs gestes de rénovation (installation d’un chauffe-eau solaire, ou installation d’une pompe à chaleur géothermique, etc.)
  2. MaPrimeRénov’ copropriété pour les copropriétaires (c’est très similaire à MaPrimeRénov’, mais pour les copropriétés !)
  3. MaPrimeRénov’ Sérénité pour les propriétaires bailleurs ou occupants avec des revenus modestes à très modestes qui réalisent plusieurs gestes en même temps pour réduire d’au moins 35 % leur consommation d’énergie (on parle de “rénovation globale”) 

Pas de panique, je reviens plus en détail sur MaPrimeRénov’ Sérénité un peu plus loin dans l’article.

Vous suivez ? Alors on continue !

Les critères à respecter pour être éligible 

MaPrimeRénov’ : les critères d’éligibilité

En France Métropolitaine

Vous allez voir c’est plutôt simple : 

  1. Vous devez être propriétaire occupant ou bailleur
  2. Votre bien doit avoir été construit il y a au moins 15 ans
  3. Vous devez faire réaliser vos travaux de rénovation énergétique par un professionnel certifié RGE (c’est le cas de tous les installateurs partenaires DualSun)

Bon à savoir : MaPrimeRénov’ est accessible aux propriétaires qui rénovent jusqu’à 3 biens en location afin d’améliorer le confort de leurs locataires, et rendre leur bien plus attractif sur le marché locatif.

Dans les départements d’Outre-Mer

Bonne nouvelle : vous avez aussi le droit à MaPrimeRénov’ si vous habitez l’un des 5 départements d’Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion ou Mayotte).

Les conditions sont les mêmes qu’en France Métropolitaine, à une exception près : votre bien doit avoir été construit il y a au moins 2 ans au lieu de 15.

MaPrimeRénov’ Copropriétés : les critères d’éligibilité

MaPrimeRénov’ est accessible aux copropriétés qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique : 

  • dans les parties communes
  • ou dans les parties privatives si les travaux sont “d'intérêt collectif” (par exemple l’isolation des fenêtres)

Pour en bénéficier, la copropriété doit respecter un certain nombre de critères : 

  • Le bâtiment a été construit il y a plus de 15 ans
  • Au moins 75 % de la copropriété est occupée au titre de résidence principale
  • La copropriété est immatriculée au registre national des copropriétés
  • Le syndicat de copropriété est accompagné par un opérateur Assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO)
  • Les travaux sont réalisés par un ou plusieurs professionnels tous certifiés RGE
  • Les travaux permettent un gain d’au moins 35 % du confort et de la performance énergétique

Bon à savoir : l’accompagnement par un opérateur AMO est pris en charge à 30 % par l’Anah et plafonné à 600 € HT par logement. Le reste à charge est payable par la copropriété.

MaPrimeRénov’ Sérénité : les critères d’éligibilité

Pour toucher MaPrimeRénov’ Sérénité, vous devez : 

  • Être dans la catégorie revenus très modestes (MaPrimeRénov’ Bleu) ou modestes (MaPrimeRénov’ Jaune) 
  • Ne pas avoir bénéficier d’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ) dans les 5 années précédant la demande MaPrimeRénov’ Sérénité
  • Habiter un logement :
    • construit il y a plus de 15 ans
    • qui est votre résidence principale (vous y vivez au moins 8 mois par an)
    • dans lequel vous allez vivre au moins 3 ans après la date d’acceptation de votre demande MaPrimeRénov’
  • Et enfin, faire réaliser vos travaux de rénovation par des professionnels tous certifiés RGE

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2023, dans le cadre de MaPrimeRénov’ Sérénité, il est obligatoire de vous faire accompagner (c’est gratuit ! ) par Mon Accompagnateur Rénov’ si le montant de vos travaux est supérieur ou égal à 5 000 €.

Les travaux de rénovation énergétique éligibles à Maprimerenov

Pour rappel, MaPrimeRénov’ a pour but d’améliorer le confort énergétique des logements en France et de diminuer leurs consommations en énergies.

Pour cela, l’État a identifié 4 besoins fondamentaux ouvrant droit à MaPrimeRénov’ en 2023 : 

  1. Mieux chauffer votre maison et/ou votre eau sanitaire : 
  2. Améliorer la qualité de l’air dans votre logement
  3. Mieux isoler votre logement
  4. Mieux réguler la température de votre habitat 

Et voici maintenant la liste des travaux éligibles à MaPrimeRénov par besoin (accrochez-vous, il y en a beaucoup ! ) : 

Mieux chauffer votre maison et/ou votre eau sanitaire 

  • Installation d’un chauffe-eau solaire
  • Installation de panneaux solaires hybrides (à eau ou à air)
  • Installation d’un chauffage solaire
  • Installation d’une pompe à chaleur (air/eau, air/air ou géothermiques)
  • Installation d’un chauffe-eau thermodynamique
  • Installation d’un insert ou foyer fermé pour se chauffer au bois
  • Remplacement de vieux radiateurs avec des radiateurs électriques basse-consommation
  • Raccordement à un réseau de chauffage urbain
  • Dépose d’une cuve à fioul
  • Installation d’une chaudière ou d’un poêle à bois
  • Installation d’une chaudière ou d’un poêle à granulés

Améliorer la qualité de l’air dans votre logement

  • Installation d’un système de Ventilation Mécanique Contrôlée (plus connu sour le nom de VMC) à double flux

Mieux isoler votre logement

  • Remplacement des portes et/ou fenêtres
  • Isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur
  • Isolation des combles perdus ou habitables
  • Isolation du sous-sol ou du garage

Mieux réguler la température de votre habitat 

  • Installation d’un thermostat
  • Installation de robinets thermostatiques

Les travaux de rénovation énergétique qui ne sont pas éligibles à Maprimerenov

Voici la liste des travaux de rénovation énergétique qui ne sont pas éligibles à MaPrimeRénov’ : 

  • La pose d’une VMC à simple flux
  • L'installation d’un ou plusieurs chauffages électriques à accumulation
  • La réalisation d’un Diagnostic de performance énergétique (DPE) dans le cadre de l’obligation réglementaire pour la location d’un bien
  • La pose d’une chaudière à fioul ou charbon
  • L’installation de panneaux photovoltaïques

Maprimerenov : quels sont les montants auxquels vous avez droit ?

MaPrimeRénov’ est accessible à tous les ménages.

En fonction de votre niveau de revenus (matérialisé par un code couleur), le montant de la prime par catégorie de travaux n’est pas le même.

Voyons cela plus en détail (source Qualit’Enr).

Maprimerenov bleu : jusqu’à 10 000 € d’aide

MaPrimeRénov’ bleu est réservée aux ménages les plus modestes.

Voici un tableau d’éligibilité en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer, et selon que vous habitez en Ile-de-France ou non : 

Nombre de personnes dans le foyer12345Par personne supplémentaire
Revenu fiscal de référence hors Ile-de-France⩽ 16 229 €⩽ 23 734 €⩽ 28 545 €⩽ 33 346 €⩽ 38 168 €+ 4 813 €
Revenu fiscal de référence en Ile-de-France⩽ 22 461 €⩽ 32 967 €⩽ 39 591 €⩽ 46 226 €⩽ 52 886 €+ 6 650 €

Par exemple : 

  1. votre foyer est composé de 4 personnes
  2. la somme des revenus fiscaux de référence de votre foyer est de 37 000 €

Alors si vous habitez en région parisienne, vous êtes éligible à MaPrimeRénov’ Bleu. Par contre, si vous habitez Metz par exemple, alors vous n’êtes pas éligible.

Allez, les principaux travaux et le montant des aides auxquels vous avez droit : 

Travaux éligiblesMontant MaPrimeRénov’
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique10 000 €
Chauffage solaire10 000 €
Pompe à chaleur air/eau4 000 €
Chauffe-eau solaire4 000 €
Équipement solaire hybride2 500 €
Chauffe-eau thermodynamique1 200 €

Cliquez ici pour télécharger le guide bénéficiaire et accéder à la liste complète des travaux éligibles et le montant des aides correspondants.

Bon à savoir : Vous ne savez pas où trouver votre revenu fiscal de référence ? Il est sur la première page de votre avis d’impôt sur le revenu !

Maprimerenov jaune : jusqu’à 8 000 € d’aides

MaPrimeRénov’ Jaune est réservée aux ménages aux revenus dits “modestes”.

Voici un tableau d’éligibilité en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer, et selon que vous habitez en Ile-de-France ou non : 

Nombre de personnes dans le foyer12345Par personne supplémentaire
Revenu fiscal de référence hors Ile-de-France⩽ 20 805 €⩽ 30 427 €⩽ 36 591 €⩽ 42 748 €⩽ 48 930 €+ 6 165 €
Revenu fiscal de référence en Ile-de-France⩽ 27 343 €⩽ 40 130 €⩽ 48 197 €⩽ 56 277 €⩽ 64 380 €+ 8 097 €

Et maintenant, les principaux travaux et le montant des aides auxquels vous avez droit : 

Travaux éligiblesMontant MaPrimeRénov’
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique8 000 €
Chauffage solaire8 000 €
Pompe à chaleur air/eau3 000 €
Chauffe-eau solaire3 000 €
Équipement solaire hybride2 000 €
Chauffe-eau thermodynamique800 €

Cliquez ici pour télécharger le guide bénéficiaire et accéder à la liste complète des travaux éligibles ainsi que le montant des aides correspondants.

Maprimerenov violet : jusqu’à 4 000 € d’aides

MaPrimeRénov’ violet est réservée aux ménages aux revenus qualifiés par l’Anah d’“intermédiaires”.

Voici un tableau d’éligibilité en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer, et selon que vous habitez en Ile-de-France ou non : 

Nombre de personnes dans le foyer12345Par personne supplémentaire
Revenu fiscal de référence hors Ile-de-France⩽ 29 148 €⩽ 42 848 €⩽ 51 592 €⩽ 60 336 €⩽ 69 081 €+ 8 744 €
Revenu fiscal de référence en Ile-de-France⩽ 38 184 €⩽ 56 130 €⩽ 67 585 €⩽ 79 041 €⩽ 90 496 €+ 11 455 €

Et maintenant, les principaux travaux et le montant des aides auxquels vous avez droit : 

Travaux éligiblesMontant MaPrimeRénov’
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique4 000 €
Chauffage solaire4 000 €
Pompe à chaleur air/eau2 000 €
Chauffe-eau solaire2 000 €
Équipement solaire hybride1 000 €
Chauffe-eau thermodynamique400 €

Cliquez ici pour télécharger le guide bénéficiaire et accéder à la liste complète des travaux éligibles ainsi que le montant des aides correspondants.

Maprimerenov rose : jusqu’à 5 000 € d’aides

Les ménages avec les revenus les plus élevés, qualifiés par l’Anah de “supérieurs”, sont uniquement éligibles à MaPrimeRénov’ dans le cadre d’une rénovation globale.

Voici un tableau d’éligibilité en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer, et selon que vous habitez en Ile-de-France ou non : 

Nombre de personnes dans le foyer12345Par personne supplémentaire
Revenu fiscal de référence hors Ile-de-France≥ 29 148 €≥ 42 848 €≥ 51 592 €≥ 60 336 €≥ 69 081 €+ 8 744 €
Revenu fiscal de référence en Ile-de-France≥ 38 184 €≥ 56 130 €≥ 67 585 €≥ 79 041 €≥ 90 496 €+ 11 455 €

Et maintenant, les principaux travaux et le montant des aides auxquels vous avez droit : 

Travaux éligiblesMontant MaPrimeRénov’
Forfait rénovation globale5 000 €
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique0 €
Chauffage solaire0 €
Pompe à chaleur air/eau0 €
Chauffe-eau solaire0 €
Équipement solaire hybride0 €
Chauffe-eau thermodynamique0 €

Cliquez ici pour télécharger le guide bénéficiaire et accéder à la liste complète des travaux éligibles ainsi que le montant des aides correspondants.

Maprimerenov Copropriétés

Le montant de MaPrimeRénov’ Copropriétés est de 25 % de la quote-part des travaux dans la limite de 3 750 € par logement.

Un bonus de 500 € par logement est également prévu dans les cas suivants : 

  • Sortie de passoire” pour les copropriétés dont le DPE sort des étiquettes F ou G
  • Bâtiment basse consommation” pour les copropriétés dont le DPE atteint les étiquettes A ou B

Ce n’est pas tout ! 

Une aide de 3 000 € par logement peut être accordée pour les copropriétés situées en “zone fragile” ou dans un “quartier en renouvellement urbain”.

Et enfin, les ménages modestes (MaPrimeRénov’ Jaune) ou très modestes (MaPrimeRénov’ Bleu) peuvent prétendre à des aides individuelles respectivement de 750 et 1 500 €.

Bon à savoir : seul le représentant légal de la copropriété peut faire la demande d’aide. Cette dernière est versée collectivement en une seule fois au syndicat des copropriétaires. 

Maprimerenov Sérénité : jusqu’à 25 750 € d’aide pour la rénovation globale

MaPrimeRénov’ Sérénité est l’un des 3 volets MaPrimeRénov’.

La différence avec MaPrimeRénov’ ? 

  1. Elle finance un ensemble de travaux réalisés en même temps, et non un seul geste de rénovation 
  2. Elle a pour finalité de réaliser un gain énergétique d’au moins 35 %
  3. Elle est réservée aux ménages avec des revenus modestes (jaune) à très modestes (bleu) 

Quant aux montants dont vous pouvez bénéficier, les voici : 

  1. Pour les ménages aux revenus très modestes (MaPrimeRénov’ bleu) : MaPrimeRénov’ Sérénité finance 65% du montant hors taxes des travaux, dans la limite de 22 750 €.
  1. Pour les ménages aux revenus modestes (MaPrimeRénov’ jaune) : MaPrimeRénov’ Sérénité finance 50% du montant hors taxes des travaux, dans la limite de 17 500 €.

En plus, vous pouvez également cumuler deux bonus de 1 500 € chacun : 

  • Sortie de passoire thermique si votre logement passe d’une étiquette énergétique F ou G avant travaux, à une étiquette E ou mieux après
  • Bâtiment basse consommation (abrégé BBC) si votre logement passé à une étiquette énergétique A ou B après travaux 

La bonne nouvelle ? 

En 2024, cette aide très généreuse va se généraliser à tous les ménages, sans condition de revenus.

C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

Peut-on cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres aides ?

Oui, MaPrimeRénov’ est cumulable avec les aides suivantes : 

  • Certificats d’économies d’énergie
  • Aides des collectivités locales
  • Aides Action logement
  • Chèque énergie
  • TVA réduite à 5,5 %

Enfin, notez que le reste à charge non pris en charge par MaPrimeRénov’ peut être financé grâce à un prêt à taux zéro (Eco-PTZ) d’un montant maximal de 30 000 €.

Pour découvrir l’intégralité des aides à l’installation de panneaux solaires, lisez notre guide complet.

Pour l’heure, nous ne savons pas encore si MaPrimeRénov’ 2024 sera encore cumulable avec l’ensemble de ces dispositifs d’aides.

Nous mettrons à jour cet article dès que le Gouvernement aura communiqué sur ce point.

Toucher MaPrimeRénov’ en 5 étapes

Le processus décrit ci-dessous est valable pour toute dépôt de dossier MaPrimeRénov’ effectué avant le 1er janvier 2024.

Il sera mis à jour dès que nous en savons plus sur MaPrimeRénov’ 2024.

Demandez un ou plusieurs devis

C’est la première étape indispensable avant d’aller plus loin : demandez un ou plusieurs devis aux artisans RGE qui vont effectuer les travaux de rénovation énergétique chez vous.

Très important : ne signez pas encore le ou les devis ! Ils doivent d’abord être validés par l’Anah.

Les devis vont vous servir pour l’étape suivante afin de simuler exactement le montant MaPrimeRénov’ auquel vous avez droit. 

Simulez votre montant MaPrimeRénov’

Bien, vous avez votre ou vos devis en main.

Vous savez donc exactement les travaux que vous allez réaliser, et leurs montants.

Afin de savoir où vous mettez les pieds, je vous conseille de simuler le montant MaPrimeRénov’ auquel vous avez droit.

Pour cela, rendez-vous directement sur SimulRénov’, l’outil de simulation gratuit mis à disposition par l’Etat.

Déposez votre demande

Une fois votre simulation réalisée, vous connaissez le montant exact des aides auxquelles vous avez droit.

Et maintenant ? 

Créez votre compte sur le site officiel, puis déposez votre demande en joignant tous les documents nécessaires, dont les devis préalablement obtenus.

Attendez le mail de confirmation : il précisera si votre dossier est validé, ainsi que le montant MaPrimeRénov’ que vous allez toucher.

Signez votre devis

Vous avez reçu la confirmation par l’Anah ? 

Alors c’est bon : vous pouvez signer votre ou vos devis, et faire réaliser les travaux.

Pensez à bien garder les factures une fois la rénovation terminée.

Recevez votre prime 

Rendez-vous dans votre espace personnel pour y déposer les factures relatives aux travaux éligibles MaPrimeRénov’.

Une fois que c’est fait, vous recevrez le paiement de votre prime.

Et voilà !

Les erreurs à éviter pour toucher MaPrimeRénov’

Ne signez pas votre devis avant le dépôt de votre demande MaPrimeRénov’

C’est une erreur qui arrive souvent, et qui peut coûter cher ! 

Pour obtenir MaPrimeRénov’, vous devez d’abord soumettre les devis à l’Anah dans le cadre de votre demande.

Ce n’est qu’une fois la demande validée que vous pouvez alors signer les devis et lancer les travaux.

Si vous signez vos devis avant de faire la demande, vous vous exposez à un refus de votre dossier, et ne toucherez pas MaPrimeRénov’.

Ce serait dommage.

Vérifiez la conformité de votre devis

Avant de faire votre demande MaPrimeRénov’ à l’Anah, je vous conseille de vérifier que le ou les devis fournis sont conformes.

Sinon, votre demande risque d’être refusée, et vous devrez tout recommencer à zéro.

Un devis conforme doit respecter les critères suivants : 

  • Être au nom et prénom du demandeur MaPrimeRénov’
  • Contenir le détail pour chaque ligne des coûts de l’équipement ET de la pose
  • Faire apparaître les montants HT et TTC pour chaque ligne
  • Mentionner les coordonnées complètes de l’entreprise qui réalise les travaux

Vérifiez la conformité de vos factures

Pour toucher la MaPrimeRénov’, vous devez fournir la ou les factures des travaux éligibles.

Tout comme le devis, la facture doit respecter quelques règles afin d’être conforme : 

  • Être au nom et prénom du demandeur MaPrimeRénov’
  • Faire figurer les nom et coordonnées de la société RGE 
  • Lister l’intégralité des travaux éligibles
  • Mentionner le nom du ou des devis correspondants
  • Faire figurer le montant total HT et TTC des travaux

MaPrimeRénov’ : ce qui change en 2024

En 2024, MaPrimeRénov’ évolue.

Les changements que nous allons voir seront effectifs pour toute demande MaPrimeRénov’ déposée à partir du 1er janvier 2024.

Priorité à la “rénovation d’ampleur” des passoires énergétiques

 En 2024, c’est la fin du financement des “monogestes” pour les passoires énergétiques.

Un logement est considéré comme une passoire énergétique si son Diagnostic de performance énergétique (aussi appelé DPE) est classé étiquette F ou G.

Vous habitez ce type de logement ? Alors vous devrez opter pour la “rénovation d’ampleur”, selon les termes du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu.

La rénovation d’ampleur est un bouquet de travaux qui comprend la réalisation de plusieurs gestes simultanément

  • Au moins 2 gestes pour l’isolation de votre logement
  • Et un geste pour le traitement de votre ventilation 

Ce n’est pas tout : pour toucher MaPrimeRénov’, il sera désormais nécessaire de prouver un gain d’au moins 2 classes dans le diagnostic de performance de votre logement.

Et plus vous sautez de classes dans le DPE après les travaux, plus MaPrimeRénov’ sera généreuse !

Important : L’Anah a annoncé un sursis pour les passoires thermiques. Si vous êtes propriétaire d’un logement dont le DPE est F ou G, vous aurez finalement jusqu’au 1er juillet 2024 pour continuer à bénéficier de MaPrimeRénov’ pour les monogestes !

MaPrimeRénov’ Efficacité et MaPrimeRénov’ Performance

En fait : 

  • MaPrimeRénov’ devient MaPrimeRénov’ Efficacité
  • MaPrimeRénov’ Sérénité devient  MaPrimeRénov’ Performance

MaPrimeRénov’ Efficacité

Elle concerne les propriétaires qui souhaitent : 

Les montants MaPrimeRénov’ 2024 devraient être les mêmes qu’en 2023 !

Sauf pour l’aide à l’installation d’une pompe à chaleur qui passe de 1 000 à 2 000 €, selon les revenus du ménage.

Attention : les passoires énergétiques ne sont plus incluses dans le dispositif, car les systèmes de chauffage type pompe à chaleur n’améliorent pas la performance énergétique des logements mal isolés.

MaPrimeRénov’ Performance

L’objectif de MaPrimeRénov’ Performance est de lutter contre la précarité énergétique.

Elle reprend le principe de fonctionnement de MaPrimeRénov’ Sérénité avec de nouveaux critères que nous venons de voir.

La grande différence, c’est le plafond de travaux éligibles qui évolue selon le nombre d’étiquettes (ou “classes”) sautées grâce à la rénovation d’ampleur : 

  • Deux sauts d’étiquettes : le plafond passe à 40 000 €
  • Trois sauts d’étiquettes  le plafond passe à 55 000 €
  • Quatre sauts d’étiquettes  le plafond passe à 70 000 €

Puis, en fonction de votre tranche de revenus, le montant de la prime évolue également : 

  • MaPrimeRénov Bleu (revenus très modestes) : 80 % du montant des travaux
  • MaPrimeRénov Jaune (revenus modestes) : 60 % du montant des travaux
  • MaPrimeRénov Violet (revenus intermédiaires) : 45 à 50 % du montant des travaux
  • MaPrimeRénov Rose (revenus supérieurs) : 30 à 35 % du montant des travaux

Un bonus de 10 % sera accordé aux propriétaires qui font sortir leur logement de la catégorie passoire thermique.

Ainsi, un ménage éligible MaPrimeRénov’ Performance pourra toucher aux maximum (90%x70 000=) 63 000 € d’aides.

Le reste à charge pourra être financé par un prêt à taux zéro !

Simplification des démarches et meilleurs accompagnement

Autre changement important : la généralisation du recours au dispositif Mon Accompagnateur Rénov’, déjà effectif en 2023 pour les bénéficiaires de MaPrimeRénov’ 2023.

Dès le 1er janvier 2024, vous devrez obligatoirement solliciter l’aide d’un accompagnateur MaPrimeRénov’ pour qu’il vous conseille dans les démarches à effectuer.

Par ailleurs, c’est l’Anah qui centralisera les démarches pour obtenir MaPrimeRénov’ (comme c’est le cas aujourd’hui) ainsi que celles pour bénéficier des Certificats d’économie d’énergie (les fameux CEE) si vous bénéficiez du parcours MaPrimeRénov’ Performance.

Dans le cas de MaPrimeRénov’ Efficacité, vous devrez gérer les démarches pour les CEE vous-mêmes.

Vous n’aurez donc plus qu’à déposer un seul dossier auprès de l’Anah.

Pas mal non ? 

Les panneaux solaires DualSun sont-ils éligibles à MaPrimeRénov’ ?

Oui, les panneaux solaires hybrides SPRING de DualSun sont éligibles à MaPrimeRénov. 

C’est la certification SOLAR KEYMARK qui permet à une installation hybride DualSun d’être éligible à MaPrimeRénov'.

Les critères d’éligibilité techniques à MaPrimeRénov' pour les installations solaires hybrides sont les suivants : 

  • Le capteur solaire doit disposer d'une certification CSTBat ou SOLAR KEYMARK ou équivalente, ce qui est le cas des panneaux SPRING DualSun.
  • Le type de fluide utilisé dans le circuit hydraulique doit être de l'eau glycolée.
  • MaPrimeRénov’ est accessible à partir d'un seul panneau solaire hybride SPRING posé (minimum de surface exigé : 1 m²).
  • Pour les dispositifs solaires CESI ou PVT à eau, l’efficacité énergétique est calculée par l’installateur à l’aide du logiciel LabelPackA+. A titre informatif, quatre panneaux SPRING DualSun suffisent pour passer les seuils de l'étiquette LabelPackA+.
  • L’installateur doit apposer l’étiquette sur l’équipement et remettre au ménage la fiche de résultats éditée par le logiciel . 
  • Les installations PAC solarothermiques doivent démontrer une performance de pompe à chaleur solaire (selon le règlement EN n° 813/2013) supérieur ou égale à 111% dans des conditions de moyenne et haute température.

Important : pour obtenir la prime CEE certificats d’économie d’énergie pour un dispositif PVT à eau, il est nécessaire d’installer au moins 6 m² de panneaux hybrides, et de vérifier que les panneaux ont une puissance thermique d’au moins 500W/m², ce qui est le cas des panneaux SPRING DualSun.

Pour résumer, voici les pièces à fournir afin de toucher MaPrimeRénov’ dans le cas de l’installation de panneaux solaires hybrides SPRING : 

  1. La certification thermique SOLAR KEYMARK des panneaux hybrides DualSun.
  2. L’étiquette énergétique 
  3. La certification de votre installateur RGE

Questions fréquentes

  • Les panneaux photovoltaïques sont-ils éligibles à MaPrimeRénov’ ?

    Non, l’installation de panneaux solaires photovoltaïques n’est pas encore éligible à MaPrimeRénov’. Seule l’installation de panneaux solaires hybrides air/eau ou air/air est éligible.

  • MaPrimeRénov' est-elle possible pour les immeubles collectifs ?

    Oui ! MaPrimeRénov’ Copropriétés permet de financer une partie des travaux de rénovation énergétique sur les parties communes des copropriétés qui respectent un certain nombre de critères.

  • Quels sont les travaux pris en charge par la prime Renov ?

    MaPrimeRénov’ permet de financer les travaux de chauffage, de ventilation, d’isolation, ou d’audit énergétique d’une maison ou d’un appartement en copropriété. Les travaux doivent être réalisés par des entreprises RGE.

DualSun

★★★★★ 4.7 / 5 - 666 avis Trustpilot

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *